h/ mars des longs haïkus

01/ sœurs en bocaux

Sœurs en bocaux
haricots blancs luisants
dans la pénombre
      au fond des bocaux en verre
      agrandissement géant
      des lunules noires
      leurs courbures délicates
                 on jouait
             à se faire peur
quand nous étions enfants
              on regardait
       les yeux du placard
    nous fixer avec avidité
nous les aimions sensuels
            si savoureux
presque autant           que les pois chiches
joues                              gonflées d’eau
mâchoires relâchées  bâillements incontrôlables
gouttes précieuses paroles échangées après l’amour
enfin grandes enfin plus de secret
                   enfin on le saurait :
                     épanouies
                       2 ) × ( 2
                          seins
                      chacune

© Marie Legros M — 2022 — crédits