m/ connaissance par la plante des pieds

02/ une voix fraîchement blessée (irène eliakim)

Une voix fraîchement blessée
            se comporte volubile
son besoin immense de solitude parle
      dans mon rêve souvent
      quelqu’un surgit de nulle part
      se jette sur moi
      et me frappe
           la violence de ce monde
           sans doute
                vulnérable ne signifie pas victime
           pouvoir l’assimiler à Tel-Aviv
           savoir le mémoriser en Palestine
tu te retrouves dans le sac de couchage violet
      celui que tu utilises depuis le lycée
     tu cherches un nous qui rassemblerait
                     hospitalier
     même si rageur                            même si grondant
                 les apparences et nos droits
                 n’ont rien à voir ensemble
                      tu serres une saine colère
                          ne pas perdre une seule seconde
                            de notre temps
                            pour leur argent
le raffut des premiers colonisateurs
           se rapproche
           de plus en plus concret
           à mesure que tu grandis
                parfois avec de la patience
                                et beaucoup de chance
                        ils déguerpissent à pas de loups
                  nous tenant par l’épaule
                  c’était nous sur l’image
              elle t’adresse un clin d’œil
une communauté avec un groupe d’ânes à l’arrière-plan
     une photo de mauvaise qualité
          mais aujourd’hui
     cela n’a pas tellement d’importance
           ton amie Irène
     a toujours 25 ans elle     te sourit jusqu’ici
                                       après tout ce temps

© Marie Legros M — 2022 — crédits