r/ pas de mots d’ordre

04/ la cheminée chemine

La cheminée chemine
                      couinez couinez volubiles
     prenez garde à la hauteur
     prête à faucher un nuage
                               les possibilités
                   pour que nos rêves
                    s’envolent symétriques
                                         restent minces
  allongée sur le dos je m’en veux de t’avoir
      fait sortir intact de ton fruit à coque
 délivré de tes bandelettes de cires
et ainsi trahir
    la personne endormie
  qui nage à mes côtés
  palpitant d’eau salée et de sang
l’eau court entre nous
 trop de souvenirs flottent pelures de châtaignes

dans l’eau pour les trier
            les bonnes à griller
                     coulent à pics
       cette journée-océan
                               se passe
vertes et claires en nuées
                de moucherons
                            se passe
intérieurement
              en semi-liberté

© Marie Legros M — 2022 — crédits